Charlotte, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je suis née à Metz et j’ai 28 ans. Je travaille comme directrice d’établissement chez SAMSIC et m’occupe des secteurs Propreté et Nucléaire. J’emploie 400 salariés sur la Moselle, le nord de la Meurthe et Moselle, et la Meuse. Mon secteur d’activité, qui représente environ 6 millions d’euros de chiffre d’affaires porte sur le service aux professionnels uniquement. Dans la propreté, nous avons des clients reconnus comme le Palais de Justice, le Casino d’Amnéville ou encore Orange. Pour le nucléaire, nous assurons la propreté de l’exploitation industrielle du CNPE de Cattenom.

Pourquoi avez-vous rejoint les ambassadeurs du FC METZ ?

Je connais leur président, Jean-Pierre GEORGE avec qui j’ai un bon relationnel. J’ai souhaité rejoindre ce réseau dans lequel il y a une bonne ambiance. Nous restons unis pour soutenir en toutes circonstances notre club de cœur en dépit des critiques actuelles. Je pense également qu’il est important de voir ce qu’il est possible d’améliorer dans nos partenariats. Enfin, nous devons montrer les valeurs qui sont les nôtres.

Pour vous, quel est le rôle primordial d’un ambassadeur ?

Selon moi, il s’agit de promouvoir l’image du FC METZ. Il faut en parler autour de soi, exposer nos valeurs car peu de personnes connaissent la structure des ambassadeurs.

Quelles sont les actions que vous envisagez au sein des ambassadeurs ?

Je souhaite inviter personnellement le FC METZ à une plénière des Dirigeants commerciaux de France du secteur de Metz, association au sein de laquelle j’exerce les fonctions de secrétaire générale. Ainsi, le FC METZ pourrait y faire une intervention et étoffer son réseau de partenaires.

Étant une femme, pourquoi vous intéressez-vous au football masculin ?

Je m’y intéresse car je travaille essentiellement dans un milieu d’hommes, comme au sein de la centrale nucléaire de Cattenom par exemple. Ainsi, le football est devenu incontournable dans les discussions. En outre, j’emmène des clients voir des matches du FC METZ pour leur donner le sourire aux lèvres. C’est une de mes plus grandes satisfactions.

Quels sont les souvenirs personnels en matière de football les plus marquants ?

Bien sûr la coupe du monde de 1998 qui est très présente dans ma mémoire.

Plus récemment, le match Metz-Strasbourg car j’avais invité mes homologues alsaciens qui étaient venus et pensaient avoir le match gagné d’avance. L’issue de celui-ci m’a rempli de fierté.

Avez-vous une devise ?

Oui, une devise me guide chaque jour. Il s’agit d’une citation de Winston Churchill : « Agissez comme s’il était impossible d’échouer ».

Merci Charlotte pour votre disponibilité et votre action au quotidien.